La préservation de la terre et la lutte contre la désertification

Contrairement à l’opinion répandue, la désertification n’est pas la transformation de la terre en désert. La désertification se produit du fait de l’extrême vulnérabilité des écosystèmes de certaines zones sèches à la surexploitation et à l’utilisation inappropriée des terres. La déforestation, le surpâturage, la pollution et les pratiques d’irrigation inadaptées sont quelques-unes des causes principales.

La désertification est un phénomène mondial, accentué par la baisse des précipitations dans les zones arides due aux dérèglements climatiques. C’est le cas en Tunisie, où les météorologues s’attendent à un déclin de la pluviométrie déjà faible. Avec 419 m3 par habitant/an, selon l’Observatoire tunisien de l’eau, la Tunisie est largement en dessous du seuil de pauvreté hydrique fixé à 500 m 3.

La Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, qui a eu lieu le 17 juin, est l’occasion de sensibiliser l’opinion publique, en mettant cette année l’accent la place des femmes dans cette lutte. Parce que ce sont les actions de chacun et de chacune « qui détermineront les futurs scénarios de développement durable », rappelle le communiqué des Nations-Unies diffusé à cette occasion. Nous pouvons par exemple privilégier les produits bio, locaux et de saison qui évitent la dégradation du sol, éviter de jeter des déchets en dehors du circuit de collecte, ou encore participer activement à la protection des sols.

Les femmes en première ligne

Dans le cadre du PGE Gabès, plusieurs actions sont menées dans le but de préserver le fragile écosystème de la région. En raison du rôle central des femmes dans l’exploitation de la terre, elles occupent une place importante dans ces projets.

Le projet « PREOS » de préservation de l’écosystème oasien de Gabès en est un bon exemple. Son objectif est de générer des emplois durables à partir des produits de la terre tout en préservant la biodiversité et les ressources disponibles. Pour ce faire, Ahlem Zrig, cheffe du projet et docteure en biotechnologie végétale, s’active en laboratoire pour multiplier les plants de palmiers-dattiers. Mais, pas n’importe lesquels : des espèces rares peu cultivées en raison d’une croissance moins rapide que celle de leurs congénères. Ces cultivars présentent en revanche de nombreuses qualités, notamment « une production supérieure grâce à leur capacité d’adaptation à leur environnement marqué par un stress hydrique et une pollution prononcée. Leurs fruits ont en outre une meilleure valeur nutritive », précise Mme Zrig. Sur le terrain son équipe a déjà planté plus une centaine d’arbres fruitiers, dont 85% de palmiers.

preos-1     preos-desertification     preos-2

« Les faits montrent que les communautés deviennent plus prospères et pacifiques grâce à l’égalité des chances, lorsque les femmes bénéficient d’un accès équivalent aux ressources et la prise de décision » – Communiqué des Nations-Unies à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la désertification

À Métouia, à quelques kilomètres du centre de Gabès, le projet « Parcom » a pour sa part réhabilité 125 hectares abandonnées dans l’oasis et planté près de 300 palmiers de variétés indigènes. Une trentaine de femmes ont également été accompagnées dans la création de leur coopérative pour la fabrication et la commercialisation des produits agricoles et artisanaux en tiges de palmiers, en jonc ou même en cuir.

Dans le cadre du projet « Poumon vert » mené par l’Association de sauvegarde de l’oasis de Chenini (ASOC) en partenariat avec Terre et Humanisme (HI) Tunisie, diffuse l’agro-écologie auprès des populations oasiennes. L’agro-écologie est une agriculture basée sur des méthodes de production respectueuses de l’environnement. Il en résulte des produits plus sains pour l’homme et une terre protégée durablement contre la désertification.

Autre actualité

Gouv’Airnance : مراقبة …

الأولى للنمذجة: عمل نظام نمذجة نوعية الهواء TUNAIR «  : للمرة الأولى في تونس، أصدرت الوكالة الوطنية لحماية المحيط  مؤشر جودة الهواء في تونس (IQA) حيث يتم قياس هذا الم…

Conférence de presse Gouv'Airnance-ANPE

« La Méditerranée va-t-elle pass…

« La Méditerranée va-t-elle passer l’été ? » Le titre du documentaire de la chaîne Arte diffusé en avril dernier se veut volontairement provocateur. Mais l’est-il tant que ça ? Il y […]

la-mediterranee-passera-t-elle-l-ete-arte2

L’impact des émissions industrie…

Communiqué de presse : L’impact des émissions industrielles à Gabès : un coût considérable pour l’ économie de la région 25/02/2019 – 3 min de lecture Le lancement du séminaire de […]

groupe-chimiquep3

منصة حوكمة مياه قاب…

في أعقاب مشروع CIGEN لبناء قدرات المجتمع المدني بقابس ، الذي نفذته المنظمة الغير الحكومية الإيطالية  CEFA بدعم من الاتحاد الأوروبي ، اجتمع العديد من الفاعلين المحليين ل…

eau-illustration-3_lr